Portraits

DOMAINE LA LAUZETA – AOC SAINT CHINIAN

 

SAINT CHINIAN ROQUEBRUN

 

J’ai découvert sur Instagram, un tout petit domaine produisant des vins sur cette appellation, Le domaine La Lauzeta.

Son jeune propriétaire Tom Hills, un anglais passionné de vin est un ancien professionnel du secteur du « Sucre » de 40 ans qui recherchait depuis quelques temps à acquérir un vignoble sur un terroir de Schiste (le sol est un élément très important pour la qualité et le goût des vins) qui donne un gout spécial aux vins…

Son choix s’est finalement porté sur celui de l’AOC Saint Chinian Roquebrun en 2015, dans le Languedoc, au Nord-ouest de Béziers sur les contreforts du massif central !

Cette AOC en dénomination Roquebrun est extrêmement originale et produit uniquement des vins rouges avec la Grenache, le Syrah et le Mourvèdre. Vous ne trouverez pas d’autres vins de ce type ailleurs ! Ils ont ont une faible acidité, une robe de couleur très sombre et des arômes complexes de fumées. Ce sont des vins qui ont une bonne aptitude à la garde. 

 

 

DOMAINE LA LAUZETA

 

Amélie Czerwenka, la régisseuse du petit domaine nous a accordé une grande interview.

nbnc : « Amélie, Pourquoi avoir choisi comme nom de domaine, La Lauzeta ? »

Amélie : « Tom a lu des anciens poèmes de Troubadours médiévaux de la région de Béziers. Ces derniers parcouraient le terroir de Saint Chinian en écrivant et chantant des chansons d’amour très nobles de Chevalier. Le nom « La Lauzeta » est lui aussi un nom tiré d’un poème qui veut dire « alouette » en ancien Occitan. Il vient de Bernard de Ventadour qui était un célèbre troubadour du 12ème siècle. D’ailleurs les noms des cuvées du domaine font aussi références à cette époque. »

 

Tom Hills !
Tom Hills !

nbnc : « Comment avez-vous fait pour arriver au Domaine de la Lauzeta et êtes-vous une associée de Tom Hills ? »

Amélie : « Je suis arrivée au domaine par simple recrutement… Via un cabinet spécialisé qui avait mis en ligne sur Vitijob (entre autres) une offre d’emploi. Je ne suis pas associée à Tom, je suis une salariée du domaine en qualité de responsable technique. Étant donné la petite taille de la jeune entreprise, je m’occupe à peu près de tout, de l’entretien des vignes jusqu’à la commercialisation des vins. »

 

nbnc : « Comment sont vos relations avec Tom Hills ? »

Amélie : « C’est un excellent patron, passionné par le vin et par le terroir. Je suis contente de travailler avec lui car c’est quelqu’un qui se donne pour son domaine. Il aime aller sur le terrain pour apprendre la vigne. Il vient très régulièrement pour voir notre travail.

Pour vous donner un exemple, l’an dernier, il a appris à tailler la vigne et il a aussi vendangé, trié les raisins lors de la vendange, aidé en cave pendant les vinifications. C’est n’est pas un simple investisseur d’argent, c’est aussi un investisseur qui aime prendre du temps pour son domaine.

Il s’occupe aussi de la partie commerciale, notamment sur Paris pour trouver des distributeurs et de nouveaux clients. Il s’intéresse de plus en plus aux réseaux sociaux et notamment Facebook et Instagram ou l’on admirer les magnifiques photos du domaine. Tom est un pro du vin et il a acquis toutes ses connaissances par passion et en passant le WSET 3 / 4, la référence mondiale des formations dans le vin ! »

Le magnifique terroir de la Lauzeta ! bu ni bi ni connu
Le magnifique terroir de la Lauzeta !

nbnc : « Que pensez-vous du vignoble du Languedoc ? »

Amélie : « Je pense qu’il est trop souvent décrié et peu connu… Les seules AOP que les personnes connaissent sont « Pic Saint Loup » ou « Corbières ». Or le vignoble c’est beaucoup plus d’appellations que cela, des dizaines de terroirs différents et un grand savoir-faire de vigneron. On souffre, un peu, de l’image « Pays d’oc » et c’est dommage ! »

nbnc : « Comment êtes-vous organisés ? »

Amélie : « La Lauzeta est un tout petit domaine de 23 hectares que Tom a racheté en 2015. Avant, le raisin était apporté à la coopérative.

Aujourd’hui, nous sommes installés dans le tout petit village de Saint Saint-Nazaire, en pleine AOC Saint Chinian Roquebrun. Notre matériel de vinification est modeste car nous sommes dans un garage du village en mode « artisanal ». Cela nous permet, pour le moment, que de faire 7/8 hectares en vin, avec de petits rendements, soit près de 15000 bouteilles max ! »

Le chai garage en plein centre de Saint Saint-Nazaire by ni bu ni connu !
Le chai garage en plein centre de Saint Saint-Nazaire avec Amélie aux commandes !

nbnc : « Quels sont vos challenges professionnels et donc personnels au sein de ce domaine  »

Amélie : « L’objectif est de pouvoir vinifier et commercialiser la totalité de l’exploitation. C’est-à-dire, vinifier nous-même l’ensemble des 23 hectares. Pour cela, il nous faut construire une cave avec des infrastructures et cela prendra du temps. Le but est de devenir un domaine connu et reconnu en Saint Chinian en faisant des vins de grandes qualités !

Personnellement, je souhaiterai pouvoir continuer à travailler en bio, pourquoi pas plus tard en biodynamie (La Biodynamie va encore plus loin que le bio pour les vignes). Encourager la biodiversité au domaine et faire du domaine un lieu où l’humain est la valeur la plus importante. »

nbnc : « Pour finir, Ou étiez-vous avant d’atterrir ici au domaine ? »

Amélie : « Avant, j’étais responsable de cave dans un gros domaine producteur et négociant dans la plaine biterroise (La grande plaine de Béziers) pendant près de 3 ans. Mais j’ai plusieurs vendanges à mon actif : Blaye (dans le Bordelais), Argentine, Castelnau de Guers (proche de Pézenas), Chili, Bourgogne, Vallée du Rhône Nord… Et j’ai fait une partie de mes études à l’école d’agronomie de Montpellier « SupAgro ». »

Une autre image des vignes de la Lauzeta ! by ni bu ni connu
Une autre image des vignes de la Lauzeta !

3 cuvées sont produites au domaine, deux rouges et un rosé. Je vous promets un test très rapidement sur ces bouteilles ! 🙂

Deux des trois cuvées vinifiées au domaine ! by ni bu ni connu
Deux des trois cuvées vinifiées au domaine !

3 réflexions au sujet de « DOMAINE LA LAUZETA – AOC SAINT CHINIAN »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *