Jasnières, Appellation d’Origine Peu Connue

par | Juin 8, 2021 | AOPC | 0 commentaires

Direction la Loire pour découvrir notre prochaine Appellation d’Origine Peu Connue : l’appellation Jasnières ! Un terroir confidentiel qu’on aimerait garder rien que pour nous mais qui produit de si belles bouteilles qu’on était obligé d’en parler, et d’y aller…

Zoom sur l’AOC Jasnières

Création de l’AOC : 1937 | Cépage : Chenin

Le vignoble de Jasnières est la seule appellation viticole située dans le département de la Sarthe. Située le long du Loir, célèbre sous-affluent de la Loire, et à l’ouest de Vendôme, Jasnières est l’appellation la plus septentrionale du Val de Loire. Nichée au nord de la Touraine, l’appellation est répartie sur seulement deux communes, Lhomme et Ruillé-sur-Loir. L’AOC Jasnières est une appellation 100% blancs.

Le vignoble a été développé par les moines cisterciens au Moyen-Âge, il est tombé dans l’oubli jusqu’aux années 70 lorsque les vignerons ont commencé à revendiquer la qualité de leurs produits.

Aujourd’hui, la production annuelle est de 2 100 hectolitres (soit environ 280 000 bouteilles) assurée par 20 producteurs*. Les vignes en Jasnières représentent 100 hectares plantés sur 128 hectares de surface totale autorisée. Son coteau, qui se tient sur un unique versant de 4 km de longueur et aux pentes parfois atteignant les 15%, se trouve au milieu des Coteaux du Loir, une autre appellation de la région.

Le terroir est composé de sols argilo-calcaire, de silex, et d’un substrat de tuffeau. Les cailloux de silex, particulièrement reconnaissables, permettent de réfléchir la chaleur et apportent une réelle typicité à ces vins. Avec une exposition plein sud, ce grand coteau plongeant vers le Loir, reçoit assez de chaleur pour apporter une belle maturité aux raisins. De plus, la forêt de Bercé qui le longe au nord-ouest permet d’offrir un microclimat qui protège la vigne du vent et régule les précipitations, et donc l’humidité. Toutes les conditions sont réunies pour laisser s’exprimer le Chenin – également appelé Pineau de la Loire, seul cépage autorisé au sein de l’appellation.

Le Jasnières est un vin à la robe jaune or et aux reflets dorés. Au nez, on retrouve, des arômes de fruits à chair blanche, d’abricot, de pomme ou d’agrumes mais également des arômes floraux comme l’aubépine ou l’acacia. On trouve également dans ces vins des notes minérales, en raison des pierres à silex présentes dans les sols. En bouche, le vin est rond avec une fraîcheur et une finesse qui lui apportent un bel équilibre. On y retrouve les notes fruitées et minérales typiques de l’appellation.

Dans le temps, les arômes des Jasnières évoluent vers des notes miellées et de fruits secs. Pour les grands millésimes la capacité de garde peut dépasser les 15 ans. Avec la belle acidité naturelle du Chenin, le Jasnières est un vin qu’il est possible, et recommandé, de garder ! Cela en fait également des moelleux très équilibrés, sur la fraîcheur. Cependant ils ne seront produits que lors de très belles années. 

Ces vins sont excellents avec des crustacés ou des fromages de chèvre de la région. Mais, avec un peu d’évolution, ils peuvent également sublimer une volaille ou de la viande blanche ! 

*Selon les chiffres de l’interprofession du Val de Loire : https://www.vinsvaldeloire.fr/fr/vin-appellation/jasnieres

Localisation de l’appellation Jasnières by La Carte des vins s’il vous plait.

Un domaine sur l’appellation Jasnières

Le domaine de Bellivière

Pour en savoir un peu plus sur l’AOPC Jasnières, nous avons rendu visite à Clément et Laure-Anne Nicolas du domaine de Bellivière, sur la commune de Lhomme.

Le Domaine Bellivière a été créé en 1995 sur 3 hectares achetés par les parents de Clément en AOC Côteaux du Loir. Les terres en AOC Jasnières étant difficiles à récupérer, il a fallu quelques années à la famille pour en obtenir. Maintenant leur vignoble est composé de 20 hectares de vignes répartis sur une cinquantaine d’îlots et sur 5 communes différentes ! 

Sur une bonne année, le domaine produit entre 60 000 et 70 000 bouteilles avec un rendement de 30 hectolitres/hectare pour les jeunes vignes et 15 hectolitres/hectare pour les vieilles vignes.

Ils ont fait le choix de planter en grande densité, jusqu’à 11’200 pieds par hectare pour garder un enracinement naturel plus profond grâce à la concurrence accrue entre les rangs de vignes. Ainsi ils produisent une quantité suffisante de raisins en gardant un rendement faible par pied. Autre choix de viticulture, ils ne plantent plus que des sélections massales, afin d’accroître la biodiversité dans leur vignoble. Très attentif à ses choix en viticulture, Clément a travaillé cette année ses sols seulement après la vague de gel pour éviter de réveiller sa vigne et empêcher ainsi qu’elle ne crée ses premiers bourgeons, qui auraient été gelés. Grâce à cette décision, il a pu sauver de nombreuses grappes cette année…

Ayant travaillé chez François Chidaine, autre grand vigneron de la Loire, Clément a très vite été sensibilisé au respect des sols et du vivant. Le domaine s’est mis à l’agriculture biologique dès 2005, a été certifiée en 2008 puis en biodynamie en 2011. Ils sont maintenant couronnés du label Biodyvin. La biodynamie lui aura notamment permis d’avoir une meilleure récolte en 2020, les sols ayant subi moins de stress hydrique que les vignes en agriculture conventionnelle aux alentours. 

En 2016, pour faire face au gel, ils ont décidé de lancer une activité de négoce avec leur marque les Arches de Bellivière. Issus de vignes certifiées en bio et en biodynamie, ils récupèrent les raisins dès la vendange pour les vinifier dans leur propre chai. 

Certaines années, grâce au microclimat créé par la proximité de la forêt de Bercé, l’humidité est telle que de la pourriture noble, issue du champignon Botrytis cinerea, peut se développer sur les raisins. Cela leur permet de produire des vins liquoreux de grande qualité ! 

Particularité : Leur chai qui vaut le détour ! Le bâtiment a été entièrement pensé pour utiliser au maximum la gravité pour produire le vin sans triturer les raisins et leurs jus. Les formes des différentes salles du chai font référence à la biodynamie de par leurs courbes et leurs orientations. 

Retour de dégustation des vins en AOC Jasnières

Zoom sur la Cuvée 

La spécificité du domaine Bellivière est que Clément fait ses assemblages selon l’âge de ses vignes et non selon ses parcelles. Les vins blancs en AOC Jasnières vont de sec à sec tendre. 

Les Rosiers 2019, cuvée emblématique du domaine en AOC Jasnières, 100% Chenin, garde des sucres résiduels (19g). Ce sec tendre n’en garde pas moins une belle vivacité avec une minéralité qui vient équilibrer son onctuosité. Son nez subtilement floral laisse place à une bouche plus prononcée avec des arômes floraux et fruités et des notes de miel qui viennent prolonger la fin de la bouche. Une cuvée avec un bel équilibre de saveurs ! 

Sélection raisins de jeunes vignes. Levures indigènes.

Également à déguster en AOC Jasnières, leurs cuvées Calligramme (issue de vieille vignes) et Franc de Pied (issue de deux petites parcelles en vignes non greffées). 

Prix caviste : aux alentours des 30 €

Redécouvrez l’AOPC précédente : Picpoul du Pinet, disponible en cliquant ICI.

Rédactrice : Marion Château

Vous aimez ?