Portraits

LAURENT HERLIN, L’ENCHANTEUR

Le vin, comme disait l’autre, c’est de la magie, ou presque : le résultat d’un processus mystérieux que nous offre la terre et la fermentation. Cette transformation chimique « naturelle » se pratique depuis la nuit des temps et ce n’est que très récemment que l’homme a compris que les levures « mangeaient » le sucre pour le transformer en alcool. L’amour, comme la fermentation, est lui aussi un mystère de la nature. C’est lui qui nous pousse constamment à faire des choix, pas toujours compréhensibles ni même rationnels. C’est d’ailleurs sans doute l’amour, qui a poussé Laurent à tout plaquer pour s’installer dans le Val de Loire, il y a de cela plus de 10 ans. En quittant un job en or, dans le domaine scientifique, Laurent Herlin a choisi quelque chose de plus naturel et de bien moins rationnel : le vin. S’installer sur le terroir de Bourgueil, à Chouzé-sur-Loire, est venu d’un choix, d’une sensation, qu’on pourrait qualifier d’irrationnels.

L’entrée de la ferme achetée en 2008.

Depuis 2008, Laurent Herlin fait parti de ces magiciens du terrain. Il transforme du jus de raisin en vin, mais il fait surtout partis de ceux qui proposent un bon vin, issu d’une fermentation naturelle. Ce magicien cultive près de 2 hectares entièrement en bio et propose une gamme de vins à bulles (Pet’nat), blancs, rouges et rosés.

Le vigneron travaille aussi en biodynamie (certifié Demeter). Faire du vin tout en respectant l’environnement, l’homme et les êtres vivants est important. L’écologie lui tient à cœur, pas seulement sur la culture des vignes, mais aussi sur le choix de l’utilisation de bouteilles recyclées pour ses nouvelles cuvées, de papiers recyclés pour les cartes et étiquettes et pour finir, le choix de matériaux écologiques pour isoler son chai.

La nature, plus forte que lui.

C’est près d’une dizaine de cuvées qui sortent chaque année de son chai, surtout quand le climat lui permet. Parce que Laurent Herlin est certes un magicien oui, mais pas un sorcier. Surtout quand il s’agit de subir les aléas, si impitoyables, si imprévisibles, de la nature qu’il aime tant.

A cause du gel et de la grêle, Laurent a perdu 50% de sa récolte en 2012 et 2013, 90% en 2016 et 30% en 2017. Cette année ne l’a pas épargné. Pour 2019, il estime que 10 à 40% de sa récolte est plombée. Dures années pour ce géant de 2 mètres, que la réalité et le temps ont rattrapé. Pour survivre financièrement, Laurent a repris une partie de son activité d’informaticien. Un pied dans les vignes et la nature, l’autre dans l’IT.

Les cuvées élaborées vont du plus classique en AOC Bourgueil au plus originale comme sa célèbre cuvée « Tsoin-Tsoin », un OVNI à mi-chemin entre rouge léger et rosé charpenté.

Aujourd’hui, Laurent est toujours magicien, sur 2 hectares à peine. Et il achète des raisins sur pied. Laurent vigneron à mi-temps d’un côté et sorcier informaticien de l’autre. Laurent vigneron mais aussi Herlin l’enchanteur.


Informations :

Contact : Laurent Herlin

Adresse : 1 le Plessis, 37140, Chouzé-sur-Loire

Site web : http://www.laurentherlin.com/ | Tel : 06 14 23 57 45

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *