Portraits

LE CLOS CONSTANTIN

LE CLOS CONSTANTIN

 

Avec les Indications Géographiques Protégées (IGP) ainsi que les Appellations d’Origines Contrôlées (AOC), le vignoble du Languedoc est sans doute le plus grand vignoble du monde en quantité d’hectares plantés. Dans les années 1970, le vignoble avait une mauvaise réputation. On lui reprochait de faire des rouges et des blancs sans charme ni caractère et d’être la vache à lait des vins de supermarché Français.

 

Les vignes du Clos Constantin. Ni bu ni connu
Les vignes du Clos Constantin

 

 Mais depuis quelques années, le vignoble connait une croissance très importante  : les vignerons se sont adaptés et ont considérablement augmenté la qualité de leur vin. Aujourd’hui, nous pouvons trouver des pépites à des prix abordables. Des crus et  des dénominations ont ainsi vu le jour. Très souvent associé à la production de rouge, le lieu est aussi propice à produire des vins blancs de qualité. C’est en tout cas ce que souhaite proposer le Domaine Clos Constantin, une exploitation située sur les contreforts du Larzac au nord de Montpellier.

 

Le Chai du Domaine.
Le Chai du Domaine.

 

Le climat est certes totalement méditerranéen avec des hivers secs et doux et des étés chauds mais avec une forte amplitude thermique diurne. Allez, c’est un peu compliqué mais reprenons. L’amplitude thermique diurne révèle que la température est basse la nuit et chaude le jour, il y a donc une forte diminution de chaleur dès que la nuit tombe ce qui permet de donner beaucoup de fraicheur aux baies et donc aux vins. C’est la particularité du terroir des Terrasses du Larzac.

 

Pierre et Samuel, deux amoureux du terroir. By ni bu ni connu
Pierre et Samuel, deux amoureux du terroir.

 

Le Clos Constantin à Argelliers possède 15 hectares de vignes faits pour produire majoritairement des vins rouges et un peu de vins blancs. Pierre Halley, le vigneron, a repris les vignes de son oncle qui était historiquement coopérateur. Samuel, ancien sommelier chez le célèbre caviste Lavinia, a rejoint Pierre pour se mettre à 100% dans la commercialisation de leurs vins. Le chai de vinification a vu le jour en 2016 et Argelliers peut, depuis 2014, permettre à ses vignerons et donc au Clos Constantin de produire des vins sous l’appellation Terrasse du Larzac. Ah oui, j’ai failli oublier, le domaine est en conversion bio, ce n’est pas rien pour un jeune domaine !

Pour leur première cuvée 2017 qui devrait sortir en 2018 (avec le temps de l’élevage), Samuel et Pierre n’ont pas connu un « long fleuve tranquille ». L’année a été difficile pour le domaine : Gel et sècheresse que tout le monde connait bien et peu de précipitations ces derniers mois. Mais, écoutez-bien le dernier problème que le domaine a rencontré… Une invasion de sangliers ! Samuel me donne le chiffre de près de 7 tonnes de raisins perdus à cause de ces grosses bêtes. Tout simplement énorme et le domaine est obligé de prévoir la mise en place d’une clôture autour de l’exploitation rapidement. Un investissement lourd quand on sait que le domaine ne va produire que 15 000 bouteilles cette année.

Pour ce qui est de l’avenir, Samuel veut travailler et développer le terroir des blancs. Il veut proposer aux consommateurs des vins blancs légers au plaisir immédiat : « des blancs élégants avec de la gourmandise mais sans artifices ». C’est vrai que dans le sud, la production de vins rouges est dominante par rapport aux vins blancs mais j’ai entendu beaucoup de vignerons qui souhaitent développer les blancs en cherchant l’exposition fraiche vers le nord. L’exploitation a planté des cépages typiques du sud comme le Vermentino et la Grenache blanche, Samuel pense que c’est l’avenir du Languedoc.

Après le domaine Passot dans le Beaujolais et le Domaine de Cambis à Saint Chinian, je me devais aussi de connaître l’avis de Samuel sur les vins natures, sans souffres ajoutés : « Nous, on a la main légère sur le souffre notamment avec les rouges et comme tous les autres vignerons, un peu plus sur le blanc mais nous restons en dessous des limitations. Le souci est que beaucoup de personnes aiment la revendication des vins natures mais le problème est de produire des bons raisins en bonne quantité. Avant de se mettre à faire des vins de ce type, la biodynamie est un objectif plus censé que le vin nature ».

Vous le voyez bien, encore un vigneron qui a un avis tranché sur ce sujet. Pour lui, il faut d’abord assurer la production en restant raisonnable sur les sulfites. La conversion en bio est déjà un sacré challenge quand on sait que le domaine est très jeune… Chapeau les gars !

Les cuvées du domaine ! Ni bu ni connu
Les cuvées du domaine !

Le Clos Constantin propose 3 couleurs. Blanc, rouge et rosé pour avoir une gamme complète. Un blanc en IGP Pays d’Hérault à base de Sauvignon, de Chardonnay (deux cépages du nord pour ceux qui ont retenu la leçon) et un peu de Grenache blanc pour amener du corps. Un vin rouge en AOC Coteau du Languedoc ou Languedoc à base de Syrah, Grenache et de Carignan. Et pour finir, un rosé en AOC Languedoc à base de Cinsault et de Syrah. J’aurai l’occasion de rencontrer Samuel au mois de décembre et je pourrais à ce moment vous présenter, je l’espère, ces vins.

En attendant, voici le lien vers les différentes pages du domaine :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *