Blogni collé ni filtré

LE DOMAINE DES CARABINIERS

Depuis que je m’intéresse au vin « nature et biodynamique » ou « biodynamique et nature » (selon vos préférences ), j’ai entendu énormément de choses et d’avis différents sur le sujet, plus ou moins justes, et parfois tranchés ou arrêtés. J’ai lu qu’il était impossible de faire du vin bio, nature, biodynamique à certains endroits, sans produits chimiques car trop risqué financièrement, notamment à cause des maladies (source lien ci-dessous) :

« Mais je ne peux pas vous dire ‘demain je n’aurai pas de pesticides dans mon vin’, parce que je n’ai pas de solution contre le mildiou à Bordeaux. C’est une révolution lente, qui prend du temps. Il n’y a pas de solution miracle. »

Ma question est donc la suivante : pourquoi certains y arrivent et d’autres pas ? En creusant un peu le sujet, on peut se rendre compte que les raisons avancées peuvent souvent être recevables (certains vignerons jouent la survie de leur domaine, voire de leur employés) mais sachez qu’il est possible, pour un grand domaine, de faire du vin sain, sans produits chimiques. Je l’ai trouvé.

Le domaine :

C’était mon coup de cœur en rosé de Tavel après l’évènement « Couleur Tavel 2018 », le domaine des Carabiniers. Il fallait donc que je touche deux mots à propos de cette exploitation biodynamique située dans le Gard, à Roquemaure et en plein vignoble des Côtes du Rhône Sud. Le domaine est géré par la 5ème génération de vignerons : Magali et Fabien Leperchois.

En une phrase et pour comprendre ce qu’est un vin biodynamique, c’est un vin « bio + +  » (évidemment que c’est bien plus complexe que cela, mais je vulgarise, c’est mon rôle). Le vigneron utilise des tisanes et préparation à base de plantes pour les vignes et il doit utiliser les forces du cosmos et un calendrier lunaire lors de ses pulvérisations (ouf, je m’en sors). Un article sur la biodynamie sortira bientôt. Cela confère une énergie au vin !

Ce domaine, dénommé juridiquement « Biodynamic wine » ne fait pas que du rosé en AOC Tavel. Situé au carrefour de villes appellations stars comme Lirac et Châteauneuf du Pape, le domaine offre deux cuvées en AOC Côtes du Rhône, un rouge et un blanc Lirac. Des cuvées en vin de pays sont également produites. J’ai eu la chance de déguster les cuvées AOC et franchement, c’est de la bombe atomique.

50 Hectares sont gérés en biodynamie.

La conduite de cette exploitation est assez épatante : 50 hectares sont gérés en biodynamie.. Pour celles et ceux qui auraient du mal à le croire, l’ensemble de la production est certifiée Demeter depuis 2009, soit 300 000 bouteilles. Comme quoi, la biodynamie, ce n’est pas uniquement pour les petites exploitations.

Pour rebondir sur mes anciens articles dont le sujet est le vin nature, je considère que la biodynamie est une forme de production de vin nature. Pourquoi ? Tout simplement car lorsque je demande à Manon, la responsable export du domaine, si des intrants sont présents, la réponse est non. Le cahier des charges, lui aussi, montre une façon de faire très saine.

Pour comprendre :

  • Vignes saines sans pesticides
  • Vinification sans intrants
  • Levures : Indigènes, zéro levure ajoutée
  • Collage : Non
  • Filtration : Oui en micro filtration tangentielle, c’est un procédé qui permet d’éliminer les particules avec douceurs. C’est le seul autorisé dans la biodynamie.
  • Sulfîtes : Oui mais en dessous du maximum autorisé par Demeter, soit inférieur à 60 mg pour les rouges.

On est donc en présence d’un vin sain et propre. La vigne et la biodiversité sont respectées, le consommateur aussi. C’est nature ça non ?

Concernant les cuvées goutées :

  1. Côtes du Rhône
  2. Côtes du Rhône sans sulfites ajoutés
  3. Lirac Blanc
  4. Lirac Rouge
  5. Tavel (rosé)

Mon coup de cœur est la cuvée numéro 1 en AOC Côtes du Rhône. Arômes complexes et intenses de petits fruits noirs et rouges mêlés d’épices et de réglisse. Délicat et fin : on est sur le fruit et très loin des Côtes du Rhône ou l’alcool peut parfois brûler un peu la gorge.

Quant aux autres, tous raffinés et sur un joli fruit. Comme quoi, l’AOC ne fait pas tout. Eh oui, Lirac est AOC cru des Côtes du Rhône et pourtant je préfère le générique.

Le domaine des Carabiniers exporte beaucoup et va bientôt s’implanter sur Paris, je ne manquerai pas de vous indiquer les lieux pour acheter les cuvées de ce domaine… Nature !

 

 

Voici quelques photos du domaine sur les différents terroirs de production des cuvées (celles des AOC) :

 

et des  :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *