Malepère, Appellation d’Origine Peu Connue

par | Avr 21, 2021 | AOPC | 0 commentaires

C’est aux confins du Languedoc et en plein extrême-occident languedocien qu’est nichée notre Appellation d’Origine Peu Connue du mois : l’AOC Malepère. Et si ce nom ne vous rappelle pas de grand souvenir, dites-vous bien que l’appellation abrite l’une des villes françaises les plus célèbres du monde sur son aire géographique : Carcassonne. Plus généralement et à l’instar du pays cévenol, le Massif de la Malepère est un vignoble d’environ 3000 hectares de vignes au sein duquel plusieurs appellations d’origine contrôlée et indications géographiques protégées cohabitent ensemble. IGP Pays d’Oc, IGP Cité de Carcassonne, IGP Aude et Aude Côtes de Prouilhe partagent leurs terres avec la méconnue AOC Malepère, présentation…

Zoom sur l’AOC Malepère

Création de l’AOC : 2007

Nous étions déjà venus dans le coin, légèrement plus au sud à Limoux (l’AOPC Limoux en cliquant ici), sur l’appellation du même nom. Le pays de la Blanquette est donc voisin avec celui de l’appellation Malepère, cette dernière étant située entre Limoux et Carcassonne, sur la route des Pyrénées.

L’appellation Malepère est implantée sur le massif du même nom : le Massif de la Malepère. C’est un petit massif montagneux de quelques centaines de mètres d’altitude (400 mètres au point culminant) appartenant aux Pyrénées situé à l’ouest de la cité médiévale. Long d’une quinzaine de kilomètres et seulement 8 de largeur, le massif fait office de barrière naturelle contre les influences océaniques venant elles du grand ouest.

La petite appellation –  qui compte seulement 227 hectares* de vignes déclarées en 2019 – est aussi la plus à l’ouest de la région viticole du Languedoc. Le climat méditerranéen est contrebalancé par des influences océaniques visibles tout au long de l’année. Une pointe de fraîcheur venant de la chaîne pyrénéenne se fait aussi ressentir et participe à la typicité du secteur. C’est donc naturellement que les cépages bordelais, méditerranéens et catalans cohabitent aussi ensemble dans le vignoble. 

Le merlot y est le cépage principal dans l’élaboration des vins rouges et rosés, suivi du cabernet-franc, du malbec, du grenache et du cinsault. Le lledoner pelut, cépage catalan, fait aussi son entrée dans le cahier des charges de l’appellation (disponible ici).

Comme à Limoux, 4 terroirs distincts révèlent des typicités au sein même de la petite appellation. Il s’agit des terroirs :

  • Dominicain, le plus à l’ouest et sur des sols argilo-calcaires
  • Razès, terroir le plus au sud avec des vignes plantées sur des sols argiles et calcaires
  • Carcassonne, le plus au nord ou les vignes sont plantées sur des terrasses exposées aux vent puissants
  • La Belle Aude, le plus à l’est et le plus méditérranéen.

Seuls 18 caves et domaines viticoles produisent des vins d’appellation Malepère, faisant de l’AOC une des plus petites et discrètes appellations du Languedoc.

*Chiffres du syndicat du Cru Malepère (avril 2021) – lien vers l’appellation en cliquant ici.

Malepère dans le Languedoc (crédit La Carte des Vins s’il vous plaît)
AOC Malepère et ses voisines (crédit La Carte des Vins s’il vous plaît)

Un domaine sur l’appellation Malepère, le Mas de mon Père

Nous avons sélectionné le Mas de mon Père à Arzens, domaine viticole de Frédéric Palacios ainsi que sa cuvée Malepère. Pour nous il n’y a pas photo, c’est LE vigneron emblématique au sein de l’appellation.

C’est en 2005 que Frédéric vinifie pour la première fois les raisins du domaine, autrefois envoyés par son papa à la coopérative. Aujourd’hui, il cultive près de 6 hectares de vignes à quelques kilomètres seulement de Carcassonne.

Le paysage dans lequel sont implantées les vignes est magnifique et Frédéric est fier de son terroir “La Malepère, pour moi, c’est un grand terroir, de grès de poudingues et d’argiles”. Niché entre 200 et 400 mètres d’altitude en plein Massif de la Malepère, le lieu est paisible et seule la biodiversité y règne. Entièrement bio depuis 2007, les récoltes sont manuelles et le vigneron est peu interventionniste au chai lors de la vinification.

En plus d’une magnifique cuvée “M comme je suis” estampillée en AOC Malepère, Frédéric est un artiste vigneron élaborant de jolies cuvées en Vin de France. “Je fais du vin pour que les Hommes échangent et se rencontrent”, Frédéric est un homme plein de projets et son objectif est d’ouvrir, au domaine, un bar à vins dès l’été 2021 qui sera dédié à la convivialité

Frédéric Palacios, vigneron Mas de mon Père

Retour de dégustation

M comme je suis 2018, une impressionnante puissance équilibrée par une vraie bouffée de fraîcheur. Le jus est charnu, sur des arômes de fruits noirs cuits mais  des notes mentholées et de violettes viennent contrebalancer la puissance de ce vin.

Cabernet-franc, cabernet sauvignon, malbec et merlot se retrouvent dans cette cuvée aux cépages du “sud-ouest” mais aux saveurs méditerranéennes…

Prix caviste : aux alentours de 13-14 €

Redécouvrez l’AOPC précédente : Vézelay, disponible en cliquant ICI.

Rédacteur : Willy Kiezer

Vous aimez ?