Mireval, appellation d’origine peu connue

par | Nov 18, 2021 | AOPC | 0 commentaires

Après Limoux, Malepère et Picpoul de Pinet, c’est encore dans l’immensité du vignoble languedocien que nous partons à la découverte d’un quatrième terroir peu connu, celui de Mireval. Territoire abritant l’appellation Muscat de Mireval, le lieu est aussi un très ancien vignoble qui cultive le grand et célèbre muscat à petits grains, cépage emblématique du pourtour méditérranéen.

Mireval, appellation située aux portes de Montpellier

Création de l’AOC : 1959 | Cépage : muscat à petits grains blanc

Mireval est une commune d’environ 3 200 habitants située à une dizaine de kilomètres du centre de Montpellier en direction de Sète. Au sud, la petite ville est blottie sur les bords de l’étang de Vic et au nord, elle touche le pied du massif de la Gardiole. Sur ses hauteurs, on y aperçoit la mer, située à 4 kilomètres à vol d’oiseau, derrière l’étang et le canal du Rhône à Sète. Le paysage est dégagé et les étendues sont immenses, un excellent terrain de jeu pour les amateurs de photographie, notamment lors des beaux couchers de soleil à la fin de l’été.

Concernant le vin, l’appellation Muscat de Mireval produit uniquement du vin doux naturel appelé aussi vin muté ou vin fortifié. Et comme le Banyuls en France ou le Porto au Portugal, le Muscat de Mireval est un vin sucré, très sucré. Et ce n’est pas nos papilles qui vous en parlent mais bien ce qui est inscrit dans le cahier des charges de l’AOC* : “le vin doit titrer au minimum 15° et contenir au moins 110 grammes de sucres résiduels”. Des vins qui ont malheureusement de moins en moins la cote auprès des amateurs de vin.

Difficile aussi de trouver des chiffres précis sur la dimension de l’appellation. Car les vignes cultivées peuvent très bien répondre au cahier des charges d’une autre appellation comme l’AOC Languedoc ou l’IGP Pays d’Oc. Et cela dépend aussi des millésimes. D’ailleurs, aucun chiffre n’est indiqué sur le site des vins du Languedoc. C’est en fouinant sur la toile que nous trouvons plusieurs chiffres qui oscillent autour de 290 hectares de vignes cultivées. Un petit vignoble sans aucun doute.

Depuis le XVI e siècle, les vins de Mireval bénéficient pourtant d’une bonne réputation, l’époque ou le mutage n’était pas encore de rigueur. Quant aux origines du petit vignoble, elles pourraient remonter à l’époque grec estime l’historienne Florence Monferran. Grecs à qui l’on doit l’implantation du muscat à petits grains sur notre sol, toujours cultivé aujourd’hui. Mireval et Frontignan figurent parmi les plus anciens vignobles de France**.

* https://languedoc-wines.com/appellation/aop/aop-muscat-de-mireval/

** “Le breuvage d’Héraclès, la grande histoire du muscat à petits grains” de Florence Monferran.

Le Clos de Miège, retour de visite et de dégustation

Le Clos de Miège est un tout petit domaine tenu par la courageuse historienne et vigneronne Florence Monferran. Elle y cultive en fermage seulement 2 petits hectares de muscat à petits grains sur le terroir de Mireval, plus précisément face au massif de la Gardiole. Passionnée d’histoire viticole, vous vous doutez bien que Florence ne peut produire un vin comme les autres ni un vin d’appellation.

La particularité de ses vins, c’est qu’ils sont produits  comme les anciens d’autrefois au XVIIème siècle, un vin sans mutage ni fortification. Florence, Flo comme on l’appelle, est la seule à proposer ce type de breuvage qu’aurait sûrement apprécié Heracles.

Son chai d’élevage sous auvent, Flo cultive en bio, enherbement spontané et des vendanges à la main lorsque les quelques raisins restants sont bien surmûris et que les oiseaux sont rassasiés. La vinification est réalisée sans artifices et la fermentation avec les levures indigènes.

Seulement 800 à 1000 bouteilles y sont produites chaque année. Une production artisanale, locale et traditionnelle, du vrai traditionnel !

Florence dans ses vignes

Retour de dégustation

Avec si peu de bouteilles à la vente, difficile de pouvoir goûter à ce nectar. Et bien nous avons eu cette chance de goûter grâce à Florence… 

La cuvée “l’Originel” est un vin naturellement doux et non un vin doux naturel. C’est un breuvage délicat, plus doux que sucré, velouté et frais. C’est une sensation unique et presque indescriptible de pouvoir boire un breuvage de la sorte à seulement 12,5° d’alcool. Une belle surprise et une belle rencontre.

Prix départ propriété : autour des 16 €

Rédacteur : Willy Kiezer

Vous aimez ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy