Portraits

PORTRAIT : PRÉNOLOGIE

Beaucoup de passionnés de vins rêvent ou ont rêvé de devenir caviste, de racheter un domaine ou même de devenir sommelier ou œnologue (et j’en fais partie). C’est toujours très difficile et souvent, sans argent, il est impossible d’aller bien loin. Néanmoins, avec l’arrivée d’internet et de la vente en ligne, certains rêves  peuvent devenir réalité. C’est le cas pour Philippe, passionné de vins, qui a créé « Prénologie » en 2017. Cela ne vous parle pas ? Philippe est un expert,  dénicheur de vins qui portent des prénoms !

 

PRÉNOLOGIE

 

Les cuvées prénoms avec la lettre J

 

Pour lui, le vin est avant tout un moment de partage, le « nom » d’une bouteille appartient à l’histoire ainsi qu’à la mémoire du vigneron. Il nous propose de partir à la rencontre de ces petites histoires et de choisir une bouteille non pas pour son cépage ou sa région mais pour son histoire et donc le Prénom qui y est associé. C’est en quelque sorte, un choix singulier, un choix psychologique que veut offrir Philippe.

Pour l’anecdote, Philippe a trouvé cette idée en étant invité chez un ami. Comme tout le monde ou presque, il a ramené du vin à offrir à son hôte. La bouteille s’appelait « Paul », comme le fils de son ami. Dès lors, ils ont discuté longuement de cette coïncidence. En rentrant chez lui, Philippe a cherché à savoir s’il existait des bouteilles du nom d’ Arthur et Victor, ses deux fils. C’est de là que l’aventure a commencé…

Alors vous vous demandez si ces vins sont de bonne qualité ? Et bien l’entrepreneur accorde beaucoup d’importance aux petits vignerons de talent. Il déniche pour nous de petites pépites, chargées d’histoire. Maintenant, on n’aura plus peur d’offrir du vin ou du Champagne à la fête des mères, à Noël ou à un anniversaire.

Prénologie propose pour l’heure près de 250 prénoms différents pour 400 cuvées correspondantes ! Il travaille avec 194 domaines au quotidien.

Alors moi, mon prénom… Willy n’y est pas encore, certes. Mais en revanche, cela ne m’empêche pas de vous présenter mes deux vins « ni bu ni connu ». Parce qu’à défaut de prénom, mon choix s’est fait par l’AOC la moins connue. Et sur ce site, il y a de quoi être servi !

 

MES CUVÉES

 

Secret d’Anaïs à 5,50€ Cuvée Anais:

« Secrets d’Anaïs », du domaine de Revel est ma cuvée numéro 1. Rien que l’appellation et le type de vin m’ont convaincu. En Indication Géographique Protégée (IGP) Comté Tolosan, cette appellation est totalement méconnue. C’est l’une des six IGP régionale de France comme le Pays d’Oc ou le Val de Loire, sauf que là, c’est l’IGP de tout le sud-ouest de la France, à Vaissac près de Montauban. Quant au type de vin… Un rosé moelleux, sucré fait à partir de vendanges tardives. Les baies sont récoltées quelques jours ou semaines après la date de maturité normale. Du coup, les levures ne pouvant pas transformer tout le sucre en alcool, le « surplus » apporte une touche gourmande à cette cuvée. Et juste pour finir… Les cépages utilisés. Alors là, c’est une claque, du jamais vu pour moi ( et donc pour vous aussi). Tannat et Muscat de Hambourg. La premier est le cépage le plus tannique de France, voire du monde, célèbre grâce au Madiran. Le deuxième est un type de Muscat cousin de celui utilisé en Alsace ou dans le sud de la France. Sauf que celui-là… c’est un raisin à peau noir et non blanc !

 

Cuvée Rémy à 6,00 € : Cuvée Rémy

« Cuvée Rémy » du domaine des Soulié est ma cuvée numéro 2. Toujours en Indication Géographique Protégée (IGP), mais cette fois-ci dans l’Hérault à Assignan. Le nom de l’appellation est vraiment méconnue : IGP ou Vin de pays Monts de la Grage. C’est une IGP locale très localisée : elle est présente sur seulement 6 communes dont Saint Chinian. Autant vous dire que là… Le terroir règne. Pour celles et ceux qui pensent que l’IGP est en inférieure à l’AOC, ici avec cette cuvée Rémy, je pense que les préjugés vont s’arrêter de suite.

 

Pour aller plus loin :

RDV sur le site : https://prenologie.com/

RDV sur Facebook : https://www.facebook.com/prenologie/

 

Une réflexion au sujet de « PORTRAIT : PRÉNOLOGIE »

  1. Merci beaucoup Willy pour ce joli article. Saches que j’ai trouvé deux cuvées Willy, hélas celles ci sont très lointaine : la première est un Merlot de Malaisie (Little Willy) et l’autre une Syrah d’Australie (Willy Willy)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *