Vézelay, nouvelle appellation d’origine peu connue

par | Mar 18, 2021 | AOPC | 0 commentaires

Après la douceur des Coteaux-du-Lyonnais, direction la fraîcheur bourguignonne. Oublions un instant la célèbre Côte-d’Or et le très connu chablisien pour découvrir une toute jeune appellation, l’AOC Vézelay. Nous sommes allés au cœur de ces vignes surplombées par l’abbaye de cette ville médiévale, point de départ des chemins de Saint-Jacques de Compostelle. 

Un peu d’histoire sur Vézelay

Une appellation communale reconnue depuis 2017

Comme souvent ce sont les Romains puis les moines qui ont implanté la vigne dans la région. La Basilique de Vézelay témoigne encore aujourd’hui de la présence des engagés de la chrétienté. Avant la crise du phylloxera et avec plus de 1000 hectares cultivés, c’est la vigne ici qui façonnait les paysages.. Et à l’époque, ces vins reconnus abreuvaient la capitale par les voies fluviales via la Cure puis l’Yonne et enfin la Seine.

Après l’épisode phylloxérique qui a marqué l’histoire de tous les vignobles, suivi par les grandes guerres, le renouveau se fait doucement mais sûrement. 

Aujourd’hui, si l’appellation Bourgogne Vézelay existe bien depuis 1996, l’AOC Vézelay est reconnue en tant que telle depuis 2017, avec  256 hectares cultivables et environ 70 cultivés. C’est bien le signe que ce vignoble détient une identité et une qualité de production propre. Un jeune vignoble dans sa reconnaissance par les institutions modernes, mais riche d’une histoire qui remonte à bien plus loin. 

Parlons des terroirs de Vézelay

Calcaire, comme le reste de la Bourgogne

Ici comme ailleurs en Bourgogne c’est l’argile et le calcaire qui dominent. Kimméridgien, Bathonien ou encore Portlandien… chaque ère géologique a laissé ses traces dans le sol. Ces derniers sont à dominante calcaire. Ils sont issus des dépôts sédimentaires successifs, à une époque où les océans recouvraient la majorité du territoire. Compressés par les eaux et le temps, ces sédiments marins constituent les terroirs d’aujourd’hui. 

On trouve aussi des marnes en mi-pente et en bas des coteaux. Le calcaire domine quant à lui les hauteurs du vignoble.

Pour ce qui est du climat, une forte influence océanique humide est complétée d’une continentalité. Tout cela donne des pluies des variations de température importantes tout au long des millésimes.

“Le nez de Muse” – cuvée du domaine des Faverelles

Le résultat dans le verre ?

Une appellation 100% blanc à base de chardonnay

De la fraîcheur et de la tension dans les vins. Le climat n’y est pas pour rien. Le caractère continental est tempéré par les courants d’air frais venus du Nord. 

Notre rencontre avec les vins d’Isabelle et Patrick, du domaine des Faverelles, nous a permis de faire le lien entre terroir et dégustation.

L’AOC Vézelay n’admet que des vins blancs réalisés à base de chardonnay. La cuvée Nez de Muse nous a convaincu de l’influence des calcaires affleurants. Une tension rafraîchissante fait durer une fine aromatique propre au cépage roi de la région. Un vin pour toutes les soifs qui peut se réclamer de cette fameuse minéralité.

AOPC précédente : Les Coteaux-du-Lyonnais, disponible en cliquant ICI

Rédacteur : Valentin Méry

Vous aimez ?