Le Chenin hors du Val de Loire

par | Avr 5, 2021 | Les vins du mois | 0 commentaires

Quel festival d’appellations méconnues pour ce mois de mars consacré au chenin, uniquement cultivé loin de ses terres ligériennes. Savoie, Cévennes et Sud-Ouest, nos contributrices et contributeurs sont partis aux 4 coins de la France pour trouver LA pépite 100% chenin hors Loire. Cépage phare du Val de Loire, appelé parfois pineau de la Loire, le chenin est né en Anjou et ses origines remonteraient au VIème siècle, au tout début du Moyen Âge. Aujourd’hui cultivé en France sur près de 10 000 hectares, c’est l’Afrique du Sud qui en est le plus grand producteur au monde avec plus de 25 000 hectares plantés. Cépage roi à Vouvray, Montlouis et sur les coteaux du Layon, le cépage fait aussi des merveilles dans une multitude de terroirs discrets et insoupçonnés… 

“Chacun son chenin” 

Mas d’Espanet – IGP Cévennes

Partons sur les routes du Languedoc à la découverte d’un chenin sudiste, un vrai gourmand et plein de caractère ! Faisons une escale à Saint Mamert-du-Gard pour déguster cet irrésistible chenin en IGP Cévennes, cultivé et vinifié dans les règles de la biodynamie et du respect du terroir au Mas d’Espanet.

Arrivés à bon port, vous rencontrerez Denys et Agnès Armand, deux amoureux de la nature qui ont repris ce domaine à l’abandon en 1980. Aujourd’hui converti au bio, le Mas d’Espanet mise sur des cépages blancs inattendus dans cette région pour ravir nos palais : grenache blanc et gris, sauvignon, viognier, clairette, picpoul, mais surtout : le chenin !

A la dégustation, ce 100% chenin vous offrira une belle tension, des arômes de fruits, sur la pêche et l’abricot, et de fleurs blanches. L’attaque est souple et élégante, puis la fraîcheur apparaît, complétée par une certaine puissance et de la rondeur, qui donnent un bel équilibre. 

Il sublimera les fruits de mer, les poissons, les volailles et les fromages de chèvre. 

 
Prix caviste : autour des 16 €

“Chenin”

Domaine Les vignes de Paradis – IGP Vin des Allobroges

Abandonner une aventure viticole bourguignonne, certains parleront de folie. C’est pourtant le choix audacieux de Dominique Lucas qui a choisi de s’installer en Savoie, à Ballaison. Il cultive principalement le chasselas mais sort très vite de l’appellation Crépy pour pouvoir vinifier d’autres cépages : chardonnay, savagnin, pinot gris et chenin évidemment. Le tout en biodynamie.

Parlons justement de ce chenin 2019 de Dominique Lucas,  (indication) IGP des Allobroges. Sa caractéristique principale ? La pureté. Le vin se livre tout doucement. Marqué principalement par une acidité traçante à l’ouverture, l’aromatique du chenin se révèle petit à petit et devient précise. Le toucher de bouche est très beau : une grande fraîcheur, cette acidité  salivante contrebalancée par un léger gras qui donne beaucoup de charme à ce vin. Très joli ! 

Prix caviste : autour des 25-27 €

« Les Pièces Longues »

Mas del Périé – Vin de France

Quel magnifique chenin de Fabien Jouves au  Mas Del Perié. Domaine emblématique de Cahors, en culture bio et biodynamique, Fabien Jouves nous offre ici un magnifique chenin sur calcaire. 

Vendanges manuelles, levures indigènes et élevage en fûts durant 12 mois, un pur plaisir gustatif. Savoureux, délicieux avec un fruit épatant, il n’y a pas qu’en Anjou que le chenin peut donner de grands vins…

Prix caviste : autour des 20-22 €

“Selves”

Domaine Nicolas Carmarans – IGP Aveyron

Voici un Chenin de l’Aveyron, cette fois-ci élaboré par un vigneron emblématique du nom de Nicolas Carmarans.  Selves est un très joli chenin, rond, digeste et gourmand à la fois. Après une bonne heure d’ouverture (à carafer si possible), le vin se révèle frais et minéral avec bien sûr une belle tension caractéristique d’une culture d’altitude. 

Le domaine est situé à quelques kilomètres de l’Aubrac et de Laguiole. @nicolascarmarans cultive en bio 4 hectares d’un vignoble très pentu et donc non mécanisable. Gamay, fer servadou et chenin y sont cultivés. 

Encore un magnifique domaine du Massif Central….

Prix caviste : autour des 25 €

“Entraygues-Le-Fel”

Domaine Mousset – AOC Entraygues-Le-Fel

Voici encore un chenin pas comme les autres… Celui-ci a quitté son terroir de prédilection pour s’installer à près de 600 km, sous le soleil, dans l’Aveyron. 

Inévitablement, ce cépage très ligérien s’épanouit bien ici avec davantage de vitamine D. Il nous surprend par sa puissance aromatique ainsi qu’une certaine minéralité. C’est au cœur de la petite appellation d’Entraygues-Le Fel située dans le Nord de l’Aveyron que Laurent et Pierrick mènent le Domaine Mousset en agriculture biologique depuis 2019. 

Ce vignoble de 8 hectares est planté exclusivement en terrasses, exposées plein sud et surplombe la vallée du Lot. Les férus de randonnée et d’escales dépaysantes vont se régaler.

Vinifié à partir du seul cépage chenin, ce vin blanc sec se prête très bien à l’atmosphère printanière qui commence à pointer le bout de son nez. Sur des arômes d’agrumes et de fruits blancs croquants (poire, pomme verte, pêche blanche, melon blanc) et pastèque, la bouche se révèle vive, fraîche et minérale… 

Un deuxième verre ?

Prix caviste : 12 € 

Retour sur notre sélection des vins du mois de février en cliquant ici.

Rédacteur : Willy Kiezer

Vous aimez ?