Blog

RETOUR D’EXPÉRIENCE : 3 MOIS CHEZ CASKADIA

Caskadia

Après avoir validé mon Bachelor en commercialisation des vins, il me fallait décrocher un stage qui allait constituer ma première expérience dans le vin. Avide de découvertes, mes amis m’ont orientée vers Caskadia. Mais c’est quoi Caskadia ? Caskadia est un distributeur de vins fins français, italiens et américains basé à Barcelone. Pourquoi les avoir choisis ? Parce qu’ils travaillent avec des noms qui me font rêver, parce qu’ils sont jeunes et qu’ils défendent des vignerons qui ont initié une démarche écologique sans pour autant être des ayatollahs du nature et du tout écolo… Mais 3 mois ça passe vite, très vite même, voici les 5 leçons que j’aurai tiré de cette expérience.

1- Tu te souviendras, de tout ce que tu goûteras (ou tu feras semblant) ! 

arthur et Tom les fondateurs de Caskadia

Oui alors, je suis passionnée par le vin mais mon grand âge fait que ma mémoire n’est pas des plus efficaces quand il s’agit de retenir une info du premier coup … Sauf que là, il n’y avait pas de place pour l’approximation. Les deux fondateurs de Caskadia sont d’anciens sommeliers, ils se souviennent des 1500 références qu’ils défendaient lorsqu’ils travaillaient encore dans des restos étoilés…. Moi non ! Impossible pour moi de me rappeler des saveurs d’un vin que je découvre… Je suis obligée d’y revenir plusieurs fois avant que mon palais imprime… J’ai l’impression parfois, d’être face à Diderot, qui me dirait “Comment ? Tu n’as pas retenu la première page de mon encyclopédie”… Non, je l’admets, je ne retiens pas tout, surtout pas du premier coup. Et si je suis fascinée par leur capacité à parler des vins qui les émeuvent, je me demande à quel endroit précis de leurs hémisphères cérébraux viennent se loger toutes ces informations (millésimes, noms des cuvées, noms des cépages, assemblages, type de vinification etc…).

2- La précision, tu chériras ! 

Vu du showroom de Caskadia avec Tom Symons et Arthur de Geauljac local barcelonais de Caskadia

Padawan du vin, amateur éclairé, aficionado éduqué, tu es loin, très loin de te douter que tu es sur le point de découvrir un nouveau continent ! Sur cette île géante et mystérieuse, chaque fois que tu essuieras un verre, un oeil de lynx vérifiera que tu n’as laissé aucune trace. A chaque fois que tu goûteras, les mots que tu emploieras pour décrire tes sensations seront passer à la moulinette : “Violette, tu es sûre ? Parce qu’autant sur un pinot, ça serait plutôt logique mais sur un cabernet, j’en doute”…” Oui bon, moi le cabernet, je trouve que ça sent “le vert” (en vrai c’est censé sentir le poivron vert mais bon, franchement même sur des grands crus, je sens plus le côté lichen que poivron. Honte à moi mais le Bordelais me séduit moins que la Bourgogne… ) Hum ! J’ai donc arrêté de parler à la deuxième dégustation (je ne vous dis pas la frustration pour la grande bavarde que je suis)…

3- Altruiste, tu seras ! 

Sélection de vins importés par Caskadia en Espagne

Ayant une mémoire de poisson rouge et un palais digne d’une enfant 6 ans (face à plus de 10 ans de sommellerie, je n’exagère pas), une de mes pirouettes pour “faire passer mon manque de culture” a consisté à ramener des bouteilles de chez moi… Oui parce que la Bourgogne, c‘est bien mais le Roussillon, c’est chez moi ! Alors quand il s’agit de parler terroir, il est évident que je suis beaucoup plus à l’aise pour parler de ce que je connais le mieux : Le Roussillon, les sols schisteux de Collioure et Maury, le microclimat de Calce et Latour etc… Et quoi de plus facile que de partager une bonne bouteille (en se la bouclant) ? C’est uniquement grâce à ces échanges spontanés, qu’il ne m’ont pas crucifiée sur la croix des ignares. Merci, en passant, à Vincent Lafage (Domaine des Salicaires) et Cyril Fhal (Clos du Rouge Gorge), vous m’avez sauvée sans le savoir !

4- Modeste, tu resteras ! 

ramonetUn des plus belles leçons que j’ai appris chez Caskadia est que le monde du vin est segmenté : d’un côté les producteurs-récoltants, de l’autre les commerçants… Les premiers sont les artistes, les seconds les commissaires d’exposition, ceux qui font monter leur cote et valorisent le travail des premiers. La tâche des uns comme des autres est ardue. Mais les artistes, les vignerons, savent rester simples.

Même les stars savent se mettre à la portée des petites gens (comme moi) quand ils devinent que la démarche est sincère. Caskadia m’a fait rencontrer Stéphane Ogier, Benoit Ente et la famille Sabon du Clos Mont Olivet. Avoir accès à ces domaines est déjà un privilège en soi, pouvoir échanger simplement avec ces vignerons est tout simplement exceptionnel. Je n’oublierai jamais la simplicité de ces gens, leur convivialité et les heures de débats autours des bougies de paraffine lancées par Benoit Ente suite à une nuit de gel plus qu’agitée !

5- Des privilèges, tu te souviendras ! 

Peyre Rose Languedoc

“C’est quoi le truc le plus incroyable que tu aies bu avec eux ?”  Whaoo ! Henschke “Hill of Grace” pour sentir de manière complètement directe l’eucalyptus du terroir australien, à moins que ça ne soit le Barolo MONPRIVATO de Giuseppe Mascarello de 2004, qui a été ponctué de “argh c’est incroyable ce truc” pendant toute la dégustation, mais je n’oublierai pas non plus la tension des blancs du Clos du Moulin aux Moines ou au contraire la sensualité du VDN Rasteau du domaine de la Luminaille dans le Languedoc …

CONCLUSION : 

L’approche sommelière m’a quelque peu décontenancée. L’élitisme de cette profession peut rebuter mais il faut tout de même admettre, que ce titre, est synonyme de “savoir infini” … Le fait d’apprendre en étant entourée d’experts, permet d’avoir accès à des vins dont la qualité supérieure forme de palais. Commencer à faire ses premiers pas dans le vin en étant à proximité de ce genre de profils, permet de comprendre très vite que la précision et la mémoire sont les alliés de choix des sommeliers. Parfois, la technicité de leur analyse efface quelque peu la poésie du travail qu’ils goûtent, mais c’est toujours pour le sublimer ! Les notions de partage et de convivialité sont peut-être moins présentes que chez certains cavistes, en revanche, l’émotion reste entière et elle est décortiquée jusqu’à ce qu’elle se transforme en expression du terroir…

Informations pratiques :

www.caskadia.es

Carrer Sant Vinçenç, 33. 08001 Barcelona.

Tél :  931 57 62 86

© Crédits photo : Courtoisie Caskadia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *