Pressurage direct de février, l’actualité viticole du mois

par | Fév 25, 2022 | Pressurage direct | 1 commentaire

Ce mois-ci, divers articles ont retenu toute notre attention. De la relation des nouvelles générations avec le vin, sur l’histoire d’un cépage autrefois roi tombé de son trône, et l’éviction de la biodynamie en tant que principe de l’agriculture biologique par le parlement italien… entre autres. Bonne lecture de notre revue de presse.

Le vin face à l’évolution de la consommation des nouvelles générations

Pourquoi le rebond de la consommation post-confinement a peu bénéficié à la filière vin outre atlantique ? Un décryptage intéressant de la relation avec le vin des boomers et des millenials en passant par les générations X et Y. Les attentes sont fatalement différentes de la part des jeunes générations de buveurs aux choix qualitatif plus varié et aux considérations éthiques et environnementales.

Dans le New York Times : https://www.nytimes.com/2022/02/07/dining/drinks/wine-millennials.html

L’histoire du Pinot blanc

Saviez-vous qu’avant le phylloxera le pinot blanc était le roi de la Bourgogne avec le Pinot noir ? Fabrizio Bucella nous raconte de manière passionnante l’histoire de ce cépage aujourd’hui minoritaire dans les vignes bourguignonnes.

Dans Le Point : https://www.lepoint.fr//vin/le-prof-en-liberte-splendeur-et-misere-du-pinot-blanc-22-02-2022-2465853_581.php

Le parlement Italien exclut la biodynamie de l’agriculture biologique

La loi posant le cadre de l’agriculture biologique en Italie n’intègre pas la biodynamie. Elle est considérée comme “une pratique ésotérique et non scientifique” par la sénatrice à vie Elena Cattaneo et le prix Nobel de physique Giorgio Parisi. Des pratiques qui ont fait leurs preuves empiriques et ne font de mal à personne sont ainsi écartées.

Dans La libre.

Authenticité et typicité, quelle importance dans le monde du vin aujourd’hui ?

Une question de fond très bien traitée dans cette discussion. Les interviewées rappellent que le premier but des AOC était de garantir une certaine qualité, avant une origine géographique. Elles reviennent sur ce qui a fait la notion de typicité d’un vin. L’authenticité est relativisée selon sa définition dans le langage d’aujourd’hui par rapport à la réalité.

Sur areni.global : https://areni.global/what-does-authenticity-and-typicity-mean-for-fine-wine-in-conversation-with-felicity-carter-and-pauline-vicard/

Vous aimez ?

1 Commentaire

  1. Gilles

    Je ne comprends pas comment la biody peut être exclue de l’agriculture bio alors qu’elle est plus restrictive…. pourquoi les croyances de l’agriculteur auraient de l’importance ? En chimie et même en maths on fait plein de démonstrations en se basant sur des connaissances empiriques, pourquoi pas pour l’agriculture et le vin ?
    Quel dommage de gâcher les talents d’un prix Nobel de Physique pour ca !
    Malgré tout le label Demeter est bien reconnu en Italie et les vignerons peuvent se faire labelliser biodyvin

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy