Les pesticides pour les nuls !

par | Fév 19, 2020 | Textes | 0 commentaires

Longtemps perçus comme les sauveurs de l’humanité, qui allaient enfin rétablir l’équilibre alimentaire mondial et mettre fin à la famine, les pesticides de synthèse n’ont plus la cote. Pire, depuis quelques années, de nombreuses voix s’élèvent contre les agriculteurs consommateurs de pesticides et leurs célèbres fournisseurs de produits dits “phytosanitaires”. Étymologiquement, « phytosanitaire » signifie « soigner les plantes », or les herbicides les tuent. C’est un terme « publicitaire, non scientifique », souligne notre invité, Gilles-Eric Séralini, professeur et chercheur à l’université de Caen. On leur reproche de détruire la biodiversité, et on associe souvent leur présence résiduelle dans les aliments et l’organisme aux cancers. Utilisés depuis maintenant près de 50 ans dans l’agriculture, ce n’est que récemment que l’on a véritablement découvert qu’ils pouvaient être nocifs pour la vie sur terre. C’est le cas du glyphosate, plus connu avec le nom commercial Roundup, qui est l’Herbicide le plus vendu dans le monde. Dedans, se trouve le glyphosate qui est mélangé avec d’autres produits confidentiels pour former ainsi l’herbicide qui est au cœur des polémiques depuis que les études de Gilles-Eric Séralini ont révélé ses effets extrêmement néfastes. Pour nous, consommateurs, il est parfois difficile de comprendre concrètement, comment fonctionne un pesticide, et quels sont ses impacts, notamment sur notre santé. Pourquoi est-il dangereux pour la nature et l’homme et comment peut-on s’en passer ?

Nous vous proposons ce petit guide sur les pesticides, vulgarisé avec l’aide de Gilles-Eric Séralini, professeur et chercheur à l’université de Caen.

 

QUESTIONS – RÉPONSES

 

Première question, qu’est-ce qu’un pesticide ?

Gilles-Eric Séralini (GES) :

“C’est une substance, le plus souvent à base de pétrole, qui tue la vie. “Pest” pour fléau, ce qui est nuisible et “Cide” pour tuer.

Ces produits empêchent les cellules vivantes de bien respirer. Étouffées, elles se meurent. Mais avant, elles peuvent se dérégler, devenir faibles, se suicider (l’apoptose en sciences), ou devenir cancéreuses.

Nous avons 3 catégories de pesticides :

  • Les herbicides comme le Roundup de Monsanto, utilisés pour tuer les herbes dites “Mauvaises”, mais qui ne le sont pas vraiment. Leur usage simplifie les cultures intensives.
  • Les fongicides, qui sont les pesticides les plus utilisés sur la vigne. Ces produits tuent les levures et les champignons microscopiques. C’est triste sachant que ce sont les levures qui font le vin…
  • Et enfin, les Insecticides qui sont nettement plus utilisés dans les cultures de légumes, fruits et céréales. Ils tuent aussi les insectes pollinisateurs.

Tous ces pesticides sont des mélanges issus de la pétrochimie – ils sont synthétisés par le pétrole.”

 

“Les fongicides, sont les pesticides les plus utilisés sur la vigne. Ces produits tuent les levures et les champignons microscopiques. C’est triste sachant que ce sont les levures qui font le vin…”

 

Le glyphosate, c’est quoi ?

GES :

“C’est une substance simple, une molécule déclarée par Monsanto, son premier propriétaire, et utilisée en mélange avec des produits que nous avons découverts comme principaux herbicides dans l’agriculture et notamment celle de la vigne.

D’après nos recherches, ce n’est pas la substance la plus nocive dans le Roundup. Ce sont plus particulièrement les produits à base de pétrole et de métaux lourds (arsenic, nickel, chrome, plomb) qui sont les plus dangereux. Ces produits ne sont pas indiqués par leurs fabricants et sont protégés par le “secret industriel”. Ils sont mélangés confidentiellement au glyphosate.

Le glyphosate ne tue pas les plantes à dose environnementale. Ce sont donc les substances présentes à côté dans le mélange qui tuent. Le pétrole tue n’importe quoi, il étouffe la vie.”

Voir pour les publications de mes recherches www.seralini.fr

 

http://https://www.youtube.com/watch?v=M0OAALb9WPo

 

En quoi est-ce concrètement dangereux pour moi, consommateur ?

GES :

“Ce sont des produits qui empêchent, petit à petit, les cellules de communiquer entre elles. Collant comme des résidus, cela peut, à terme, causer des maladies chroniques, des cancers, maladies nerveuses, hormonales, immunitaires, et des malformations chez les bébés. De plus en plus de personnes atteintes font le lien entre leur maladie et les pesticides. Une personne sur 2 dans le monde peut être atteinte.”

 

Le chercheur Gilles-Eric Séralini.

Le chercheur Gilles-Eric Séralini.

Comment le mesurer ? 

GES :

“Des foules d’études réalisées, et notamment une synthèse de l’INSERM en 2013, ont démontré l’étendue des maladies possibles à cause des pesticides. C’est prouvé !

Monsanto a perdu des procès intentés par des personnes atteintes de cancers, une juge les a lourdement condamnés à plus de deux milliards de dollars. Les pesticides ne sont pas toujours les éléments déterminants d’une maladie, bien sûr, mais ce sont des facteurs importants et omniprésents à prendre en compte.”

 

Peut-on se passer des pesticides ?

GES :

“Évidemment ! Certains le font déjà, pourquoi pas tout le monde ? Il est démontré que l’on peut nourrir la terre entière en permaculture ou agroécologie et sans pesticides de synthèse. La ferme du Bec-Hellouin par exemple en Normandie est un formidable exemple afin de savoir “comment y parvenir”.

 

Alors, comment y parvenir ?

GES :

“Cela implique de changer radicalement nos méthodes de cultures, qui sont productivistes.

L’agroécologie est à approfondir. Il faut aussi savoir que l’agriculture a 10 000 ans, et ce n’est que depuis 50 ans que nous utilisons des pesticides issus de la chimie pétrolière. Les pesticides sont “utiles” pour la monoculture intensive mais n’ont aucun intérêt pour les polycultures intelligentes.”

 

“Les pesticides n’ont aucun intérêt pour les polycultures intelligentes.”

 

Si j’arrête de manger des produits “conventionnels”, en combien de temps les pesticides peuvent quitter mon corps ?

GES :

“Cela dépend de ce que l’on boit et de ce que l’on respire…

Le vin conventionnel et le pain sont les produits qui apportent le plus de pesticides dans notre organisme. Ce sont aussi les produits les plus célèbres de notre pays et donc ceux que les industriels ont monétisé le plus rapidement. Il a fallu aller plus vite, plus loin…

Donc, tout cela dépend de notre hygiène de vie… Sport, produits détox, jeûne, on arrive en quelques mois, voire années, à les éliminer. Un exemple visible comparable est lorsque l’on arrête de fumer avec la régénération des poumons.

Il faut activer le système « éboueur » de nos cellules à l’aide de produits à base de plantes ou d’algues.”

 

Willy KIEZER & Gilles-Eric Séralini – Interview réalisée le 5 février à 17h00.

 


Gilles-Eric Séralini.

Gilles-Eric Séralini est un professeur et chercheur à l’université de Caen. Il a réalisé de nombreuses études sur les polluants et notamment sur les effets des pesticides comme le Roundup contenant du glyphosate. Le chercheur a écrit une quinzaine d’ouvrages et a participé comme co-auteur à 3 livres récents dont : Le Goût des pesticides dans le vin (Actes Sud, avec Jérôme Douzelet, Prix du meilleur livre du monde pour les professionnels du vin, Gourmand Awards, Macao, 2019) et le Manifeste du Cu (Ed BBD, avec Jérôme Douzelet et Jean-Charles Halley).

Gilles-Eric Séralini a aussi été attaqué par les lobbies de Monsanto. Le scandale des Monsanto papers a révélé la politique mis en œuvre pour rendre douteuse l’ensemble de son œuvre. Aujourd’hui, le chercheur a remporté 7 procès contre les lobbies autour de la multinationale et poursuit ses recherches sur les pesticides et les OGM qui en contiennent.

ATTENTION : Bien que beaucoup de recherches portent sur la toxicité du Roundup, la presse l’appelle souvent pour simplifier Glyphosate, comme fait Monsanto (pour ne pas évoquer les poisons cachés qui lui sont associés).

 

 


 

Informations sur le Glyphosate : 

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/cancer-roundup-exposition-glyphosate-augmenterait-40-risque-certains-cancers-69297/

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/02/18/glyphosate-une-etude-montre-une-nette-augmentation-du-risque-de-lymphome_5424747_3244.html

https://www.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/glyphosate-une-nouvelle-etude-independante-pour-evaluer-sa-dangerosite_3209555.html

https://www.inserm.fr/information-en-sante/expertises-collectives/pesticides-effets-sur-sante

https://www.liberation.fr/planete/2019/05/14/proces-contre-le-roundup-monsanto-condamne-a-verser-deux-milliards-de-dollars_1726807

https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/les-matins-a-la-ferme-du-bec-hellouin-la-permaculture-est-elle-lavenir-de-lagriculture

http://www.seralini.fr/