Portraits

PORTRAIT AOC : LANGUEDOC SOMMIÈRES

Je suis fier de vous présenter ici mon tout premier article, le portrait d’une AOC (appellation), et plus particulièrement celui de l’AOC Languedoc Sommières ! J’ai choisi cette Appellation car lors de mon séjour à Nîmes au mois d’Avril, j’ai visité un domaine qui produit, sur quelques cuvées, des vins du Languedoc Sommières. La taille du domaine, de l’AOC et le type de vin (et oui je suis très vin méridional) m’ont convaincu d’écrire mon premier portrait sur cette jeune appellation dont l’on ne soupçonne pas l’existence. J’espère qu’avec ces quelques mots, vous commencerez à comprendre qu’est-ce qu’une appellation ou un domaine « ni bu ni connu » !


Situation de l’appellation :

Cette toute petite et nouvelle appellation (2011) est située dans le vignoble du Languedoc, à proximité de la grande bleue. Plus précisément à l’extrémité Est du vignoble en bordure de la ville Romaine de Nîmes. C’est la dénomination la plus orientale de l’AOC Languedoc.

Le côté très original de cette appellation Languedoc Sommières est qu’elle est totalement située dans le Gard, autour de Sommières et non loin de là où règne en maître la célèbre appellation Costières de Nîmes ! On est donc en présence de deux terroirs différents séparés de quelques kilomètres.

Portrait AOC Sommières - Situation géographique
Portrait AOC Sommières – Situation géographique

Histoire de l’appellation :

Sommières et Nîmes étaient auparavant des villes importantes de l’Empire Romain. A cette époque, le vin et la vigne occupaient déjà un rôle important dans les nombreux échanges avec les provinces de l’Empire en Bordure de la Méditerranée : Grèce, Egypte, Empire Ottoman, Tunisie. Le lieu était déjà comparé par sa qualité à celui de la vallée du Rhône.

Grâce à sa position stratégique entre la mer et la montagne (les Cévennes), le secteur a connu de nombreux succès sous le règne de Louis XIV avec la création d’entreprises d’embouteillage, de fabrication de verres et de tonneaux.

A la fin du XIXème siècle, la crise des pucerons ravageurs (Phylloxera pour les connaisseurs) tue en quasi-totalité le vignoble. Il faudra attendre la deuxième partie du XXème siècle pour voir le vignoble du Languedoc reprendre des forces avec la création de l’AOC Coteaux du Languedoc en 1985 (dont Sommières fait partie) devenue AOC Languedoc en 2007.

Pour finir, Avec un terroir et un climat spécifique, plusieurs vignerons se rassemblent pour créer une nouvelle aire d’appellation, l’appellation Languedoc dénomination Sommières.

Ce n’est donc pas une appellation à part entière, mais cet endroit mérite La reconnaissance du grand public.

Le Terroir de l’appellation :

L’aire de Sommières a un terroir unique (un terroir se compose du climat et du type de sol).

Très ensoleillé type Méditerranée, mistral et quelques remontées maritimes composent le climat de Sommières. Quant à lui, le sol est composé principalement d’argile et de calcaire (des gros cailloux en surface !).

Portrait AOC Sommières - Le sol
Portrait AOC Sommières – Le sol

Les vins de l’appellation :

Comme toute appellation, des règles sont présentes afin de faire le vin :

Portrait AOC Sommières - Les vins
Portrait AOC Sommières – Les vins

Les vins rouges ont une robe rouge sombre avec des arômes assez complexes (ce qui est très bon signe). Ils vont des fruits mûrs aux fruits légèrement cuits en passant par des arômes épicés, le tout avec une imposante charpente (grâce au soleil, au sol et aux cépages). C’est pourquoi l’élevage de 15 mois est indispensable pour adoucir le tout. On est en présence de vin dont le degrés d’alcool arrive parfois à atteindre les 15° !

Pour aller avec, je conseille des plats tels qu’une belle pièce de bœuf ou une gardiane de Taureau ! Mais vous pouvez très bien, l’apprécier en dégustation à l’apéro, en faisant bien attention de ne pas boire par la suite, et à table, un vin moins puissant… Vous risquerez de ne plus rien sentir en bouche.

Mais alors vous me direz, à quoi ressemble ces vins ? A quelle autre AOC peut-on les comparer ?

Je peux faire une réponse type « chaque terroir offre des vins différents, c’est donc un vin qui ressemble à aucuns autres vins… » mais vous n’êtes pas là pour ça ! Les vins rouges de cette AOC ont en effet leurs ADN personnels. Mais il ne faut pas nier qu’en goutant quelques vins, l’on peut constater et analyser qu’il s’agit bien de vins du sud, que l’on peut reconnaître les cépages gourmands et épicés (Syrah & Grenache par exemple) et que l’on peut les confondre avec d’autres vins d’appellations Languedoc voir Côtes du Rhône.

Ce qui est certain, c’est que ce sont des vins rouges typiques Languedocien ! J’écrirai prochainement un article sur un domaine qui propose des vins de cette appellation.

En attendant, pour aller jeter un œil et si le cœur vous en dit voici 3 vignerons sur l’appellation :

  • A Aujargues, le domaine Vallat d’Ezort
  • A Carnas, le domaine de Sigalière
  • A Nîmes (et oui à Nîmes), le domaine du Mas de la Barben (prochain article)

Pourquoi est-ce une appellation « Ni bu Ni connu »?

  • Nouvelle et jeune dénomination (2011) peu connue du grand public, enfin surtout Sur Paris !
  • Voisine de Nîmes là où règne en maître le Costières de Nîmes.
  • Très peu de vignerons, une vingtaine sur l’aire d’appellation.
  • Un terroir et une histoire unique !

En résumé :

Ce lieu de fabrication de vin était célèbre au temps des Romains.

Après avoir traversée plusieurs succès et crises, le succès revient avec l’intégration dans l’AOC Coteaux du Languedoc qui devient AOC Languedoc. Avec sa typicité de terroir, les vignerons se sont réunis pour créer une dénomination Sommières. Aujourd’hui, l’appellation s’appelle AOC Languedoc Sommières et propose des vins uniquement rouges, à l’ADN sudiste (épicés, gourmands et charnus etc…) et à goûter immédiatement !

Syndicat de l’AOC :

http://www.terroir-de-sommieres-en-languedoc.com/


 

Une réflexion au sujet de « PORTRAIT AOC : LANGUEDOC SOMMIÈRES »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *