Pressurage direct de février, l’actu viti du mois

par | Fév 25, 2021 | Pressurage direct | 0 commentaires

Qui peut encore avoir des doutes sur les effets du réchauffement climatique ? Surtout après ce mois de février où les effets sont plus visibles que jamais. Crues et inondations dans plus d’une vingtaine de départements, températures sibériennes bien en dessous des normales de saison et enfin en un claquement de doigt, la métropole a rejoint le printemps accompagné de ses magnifiques chants d’oiseaux. Finalement, avec 15-16 degrés ça fait un incroyable point commun entre février et les grenaches de la vallée du Rhône… Non mais soyons sérieux, février 2021 est surtout le mois qui aura fait du mal à l’agriculture conventionnelle et à certains préjugés sur l’agriculture biologique et biodynamique. Beaucoup ont volé en éclat. Entre une étude qui révèle [encore] un lien entre pesticides et maladies, une autre qui montre que les sols sont plus vivants en agriculture biodynamique et enfin un très bel article sur la non toxicité du cuivre en agriculture biologique… Sale temps pour l’agrochimie et ses lobbies… Bref, voici le pressurage direct de février, l’actu viti du mois.

Des bénéfices pour la biodynamie

C’est encore prouvé, le sol y est plus vivant avec la biodynamie. Il y avait déjà une étude du FIBL, portant sur 40 ans de comparaison entre des parcelles en conventionnel, bio et  biodynamie, qui avait montré les bénéfices de la biodynamie sur le sol et la nouvelle étude le confirme. Celle de l’Inrae de Dijon a fait la une du mois. Sous la direction de Lionel Ranjard, l’étude nous révèle que les interactions microbiennes dans le sol cultivé en biodynamie sont 30 fois plus élevées que dans les sols cultivés en agriculture biologique, ce dernier présentant déjà plus d’interactions que les sols cultivés en conventionnel.

Lien vers l’article et la conférence de Lionel Ranjard, directeur de l’Inrae de Dijon : cliquer ici.

Pesticides et effets sur la santé

Et encore une étude de plus (et la liste est longue) qui révèle des liens entre pesticides de synthèse et maladies sur l’Homme. Des chercheurs tourangeaux prouvent qu’il existe un lien entre un pesticide de synthèse et des cas de leucémie, notamment avec l’utilisation d’insecticides. Encore du crédit à donner à ces produits ?

Lien vers l’article en cliquant ici.

Nouveaux territoires viticoles et réchauffement climatique

Encore lui, le réchauffement… Responsable du dérèglement climatique, des canicules, des crues et même dans le monde du vin, avec par exemple la hausse des degrés d’alcool. À cause de lui, on assiste à une véritable recherche de nouveaux territoires pour accueillir des nouvelles plantations. D’ailleurs, certains sont même d’anciens célèbres territoires viticoles (Paris, Orléanais, Auxerrois). Car oui, avant, les vignes étaient davantage plantées en altitude et la mécanisation a tout bouleversé. Car oui aussi les vignes étaient, avant, bien plus plantées dans les hautes latitudes. Un retour en arrière ?

Lien vers l’article en cliquant ici.

Une nouvelle dénomination pour l’IGP Périgord

Beaucoup connaissent les AOC régionales et leurs dénominations locales comme Languedoc Sommières ou encore Languedoc Grès de Montpellier. Et bien saviez-vous que les IGP ont aussi leurs dénominations locales ? C’est le cas de la toute nouvelle dénomination IGP Périgord Vin de Domme située à quelques encablures à l’ouest de Gourdon dans la Dordogne. Pour le moment, seule la cave coopérative des vignerons des coteaux du Céou utilise cette nouvelle appellation.

Lien vers l’article en cliquant ici.

Le cuivre, non nocif pour les sol en agriculture biologique

Encore une mauvaise nouvelle pour les derniers défenseurs de l’agriculture conventionnelle… Le cuivre, apparemment si toxique pour les sols, ne le serait pas ! Un bureau d’étude montre que le cuivre n’est pas dangereux pour les sols, surtout aux doses utilisées par les agriculteurs biologiques, c’est-à-dire à 4 kilogrammes par hectare et par an. Dans quelle langue faut-il le dire ?

“en dessous de 200 kilos par hectare, le cuivre n’affecte pas la faune microbienne des sols”

Société Novasol, Dijon

Liens vers les articles : Article Le Point ici / Article Vitisphère ici.

La piquette est de retour !

Si certain.es désignent la piquette comme étant un vulgaire vin de table sachez qu’il n’en est rien. En effet, la piquette n’est absolument pas du vin mais plus une boisson fermentée à base de à base de marcs de raisins vierges et de l’eau. Cette boisson revient à la mode aux USA et aussi en France… 

Lien vers l’article en cliquant ici.

Rédacteur : Willy Kiezer

Retrouvez l’actu viti du mois précédent en cliquant ICI

Vous aimez ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy