Blog

C’EST QUOI LE VIN BIO ?

On le trouve partout, dans les supermarchés, chez les cavistes, dans les restaurants et les bars à vins. Pas de doute le vin bio, ou vin biologique, est à la mode. C’est sûrement un produit de meilleure qualité mais savez-vous vraiment ce qu’est un vin biologique ? Savez-vous concrètement pourquoi est-ce un meilleur produit ? Quels sont les différences avec les vins « normaux » ? Est-véritablement un vin plus sain ? Quelles sont réellement les caractéristiques du vin bio ? Je vais tenter de répondre à ces questions dans cet article, en restant accessible, comme à l’accoutumée. Pour commencer, il y a eu un avant et un après dans le monde du vin « bio ». Comme je l’ai dit précédemment (article introduction vin nature), pour faire du vin il y a la viticulture et la vinification. Le premier terme est la culture et la production du raisin dans les vignes. Le second est la transformation du jus de raisin en vin. Avant 2012, seule la viticulture était « bio ». Depuis 2012, la vinification a elle aussi une certification bio.

Qu’est-ce qu’un vin biologique  ?

Un vin biologique, aujourd’hui, est un vin issu de la viticulture biologique ainsi que d’une vinification biologique. La viticulture est faite dans le respect du terroir et de la nature afin de préserver la biodiversité des sols. Concrètement, les vignerons « bio » n’utilisent plus de produits chimiques tels que les désherbants, les engrais et les produits phytosanitaires (fongicides). Vous le voyez bien, les raisins récoltés sont donc plus sains. Seul le souffre et le cuivre sont utilisés pour combattre les maladies dans la vigne, comme le mildiou par exemple.

« Concrètement, les vignerons « bio » n’utilisent plus de produits chimiques tels que les désherbants, les engrais et les produits phytosanitaires »

L’agriculture biologique est arrivée il y a une vingtaine d’année avec des certifications parce que l’on s’est (enfin) rendu compte que tous les produits chimiques et de synthèses utilisés détruisaient petit à petit l’équilibre des sols. Le terroir est devenu pauvre et c’est la que le terme « biologique » est apparu.

Avec ce type de vin, vous avez très peu de chance de retrouver traces d’herbicides et de pesticides dans votre verre. C’est déjà une bonne chose, on peut donc déjà considérer que le produit est meilleur, au point d’un point de vue sanitaire. La vie est revenue dans les exploitations bio.

La vinification, quant à elle, est plus « surveillée » qu’avant grâce à un cahier des charges plus contraignant : moins d’intrants chimiques et de synthèses sont acceptés.

Néanmoins, de vous à moi, on pourrait faire beaucoup mieux sur ce cahier des charges qui est loin d’être bio ou nature. Quelques 70 intrants sont encore autorisés dans la vinification bio. Des agents correcteurs, des enzymes, des levures et j’en passe, sont encore utilisés. Ce n’est donc pas encore le mode de vinification le plus adapté et naturel possible.

Les vins biologiques sont ornés du logo AB et certifiés par une dizaine d’organisme dont le plus connu est Ecocert. Pour qu’un domaine soit certifiable, 3 ans de conversion sont à entreprendre pour justifier la démarche bio. Les exploitations biologiques emploient plus de personnels, c’est  inscrit dans le processus et le cahier des charges de la certification.

Du coup, quelles différences avec les vins normaux ?

Un vin normal est un vin conventionnel qui ne répond pas au cahier des charges d’un vin biologique, ce qui paraît logique. C’est surtout un vin dont les vignes sont potentiellement en contact avec des produits chimiques. Encore une fois, la liste des produits utilisés n’est pas sur les étiquettes du vin, difficile donc de savoir ce qu’il se trouve dans vos bouteilles. Pesticides, traitements contre les insectes, etc., tous ces produits peuvent être utilisés et c’est encore un sujet assez tabou chez les vignerons aujourd’hui…

Au niveau de la vinification, les produits intrants encore plus nombreux. Des centaines de produits plus ou moins naturels (très souvent chimiques) sont autorisés : Enzymes pour accélérer des processus, acides diverses, levures chimiques, anti-mousse. La liste et longue et une chose est sûre : plus les domaines sont grands, plus les vins sont distribués en grandes surfaces, et plus le domaine répond à une logique productiviste  : les vins seront donc plus à même de contenir des produits chimiques. Est-ce finalement cela un vin ? Vous savez, maintenant, d’où peuvent venir les maux de têtes de lendemain de soirée après avoir bu quelques bouteilles de rosés de supermarché entre potes.

La encore, un vin biologique est forcément plus « sain » qu’un vin conventionnel. Mais on peut faire encore mieux, avec la Biodynamie.

 

Le logo AB sur une bouteille.

Une réflexion au sujet de « C’EST QUOI LE VIN BIO ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *